Archives pour la catégorie socoété

Une bande de malfrat attaque l’hopital Michallon à GRENOBLE

Le service des urgences de l’hôpital Michallon, à Grenoble, a été attaqué par une bande de malfrats dimanche après-midi selon une information dévoilée par le Dauphiné.com . Ces inconnus ont maltraité le personnel soignant : un médecin a été violemment frappé et trois autres personnes venus à sa rescousse ont également été blessées.

vvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvvv
Je ne le dirai  jamais assez : notre Société est à refaire, posons nous les
bonnes questions : pourquoi tant d’agressivité, tant de
violence, tant d’absurdité  ? ?  il y a trop d’égoisme, les gens s’imaginent
avoir tous les droits, quant aux devoirs ils ne se sentent pas concernés.
Ce qui est étonnant c’est qu’on a aboli la peine de mort par humanité, et par
peur de commettre une injustice, et dans le même temps on s’aperçoit que le
commun des mortels n’hésite pas à tuer, à éliminer tout ce qui le dérange,
tout ce qui entrave sa petite vie doit disparaitre. C’EST
 
INCOMPREHENSIBLE  notre Société est caractérielle, est malade
mentalement, rien ne l’arrête.
IL EST TANT DE  REMETTRE  LES  PENDULES  A  L’ HEURE
COMMENTEZ
FLUX RSS

AUTREFOIS NOUS N’AVIONS PAS DE MOUVEMENT ECOLOGIQUE ! ! ……..

Écologistes toute une réflexion !!! > > > >

A la caisse d’un super marché une vieille femme choisit un sac en plastique pour

ranger ses achats. La caissière lui reproche alors de ne pas se mettre à « l’écologie

» et lui dit :  » Votre génération ne comprend tout simplement pas le mouvement

écologique. Seuls les jeunes vont payer pour la vieille génération qui a gaspillé

toutes les ressources ! «   > > > >  La vieille femme s’est excusée auprès de la

caissière et a expliqué :

 

  Je suis désolée, nous n’avions pas de mouvement écologique dans mon temps « .

 

  Alors qu’elle quittait le magasin, la mine déconfite,

la caissière en rajouta :  > > > > > > >   » Ce sont des gens comme vous qui ont ruiné

toutes les ressources à notre dépens. C’est vrai, vous ne considériez absolument

pas la protection de l’environnement dans votre temps   > > > > > > >  La vieille

dame admît qu’à l’époque, on retournait les bouteilles de lait, les bouteilles de

Coke et de bière au magasin. Le magasin les renvoyait à l’usine pour être lavées,

stérilisées et remplies à nouveau ;  > > > on utilisait les mêmes bouteilles à

plusieurs reprises. À cette époque, les bouteilles étaient réellement recyclées,

 

mais on ne connaissait pas le mouvement écologique.

 

> > > De mon temps, on

montait l’escalier à pied : on n’avait pas d’escaliers roulants dans tous les

magasins ou dans les bureaux. On marchait jusqu’à l’épicerie du coin aussi. 

> > > On ne prenait pas sa voiture à chaque fois qu’il fallait se déplacer de deux

rues.

 

Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique. 

 

A l’époque, on lavait les couches de bébé ; on ne connaissait pas les couches

jetables. On faisait sécher les vêtements dehors sur une corde à linge; pas dans un

machine avalant 3000 watts à l’heure.  > > > On utilisait l’énergie éolienne et

solaire pour vraiment sécher les vêtements. 


> > > À l’époque, on recyclait systématiquement les vêtements qui passaient d’un

frère ou d’une sœur à l’autre.

 

C’est vrai ! on ne connaissait pas le mouvement écologique. 


> > > À l’époque, on n’avait qu’une TV ou une radio dans la maison ; pas une télé

dans chaque chambre. Et la télévision avait un petit écran de la taille d’une boîte

de pizza, pas un écran de la taille de l’État du Texas. 


> > > Dans la cuisine, on s’activait pour fouetter les préparations culinaires et

pour préparer les repas ; on ne disposait pas de tous ces gadgets électriques

spécialisés pour tout préparer sans efforts et qui bouffent des watts autant

qu’EDF en produit. 


> > > Quand on emballait des éléments fragiles à envoyer par la poste, on utilisait

comme rembourrage du papier journal ou de la ouate, dans des boites ayant déjà

servies, pas des bulles en mousse de polystyrène ou en plastique. 


> > > À l’époque, on utilisait l’huile de coude pour tondre le gazon; on n’avait pas

de tondeuses à essence autopropulsées ou auto portées. 


> > > À l’époque, on travaillait physiquement ; on n’avait pas besoin d’aller dans

un club de gym pour courir sur des tapis roulants qui fonctionnent à l’électricité.

 


> > >
Mais, vous avez raison : on ne connaissait pas le mouvement écologique.

 


> > > À l’époque, on buvait de l’eau à la fontaine quand on avait soif ; on n’utilisait

pas de tasses ou de bouteilles en plastique à jeter à chaque fois qu’on voulait

prendre de l’eau. 


> > > On remplissait les stylos plumes dans une bouteille d’encre au lieu d’acheter

un nouveau stylo ; on remplaçait les lames de rasoir au lieu de jeter le rasoir après

chaque rasage.

 


> > >
Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique. 

 


> > > À l’époque, les gens prenaient le bus, le métro et les enfants prenaient leur

vélo pour se rendre à l’école au lieu d’utiliser la voiture familiale et maman

comme un service de taxi de 24 heures sur 24. 


> > > À l’époque, les enfants gardaient le même cartable durant plusieurs années, 

les cahiers continuaient d’une année sur l’autre, les crayons de couleurs, gommes,

taille-crayon et autres accessoires duraient tant  qu’ils pouvaient, pas un cartable

tous les ans et des cahiers jetés fin juin, de nouveaux crayons et gommes avec un

nouveau slogan à chaque rentrée.

 


> > >
Mais, c’est vrai, on ne connaissait pas le mouvement écologique. 

 


> > > On avait une prise de courant par pièce, pas une bande multiprises pour

alimenter toute la panoplie des accessoires électriques indispensables aux jeunes

d’aujourd’hui.


> > >
> >
> >
  ALORS VIENS PAS ME FAIRE CHIER AVEC TON

MOUVEMENT  ÉCOLOGIQUE !!


> > >
> >
> >   La vieille dame avait raison : à son époque,

 

 

on ne connaissait pas le  mouvement écologique,

 

 

mais on vivait chaque jour de la vie, dans le respect de

l’environnement.  Au plaisir 


> >
> > > > > > > >
> >
> > >
> > > > > > > >
> >
> >

LE SCENARIO DE MATTHIAS SCHEPP EST EFFARRANT !! tuer ses filles pour punir sa femme

 Dimanche 13 Février 2011: Aux dernières nouvelles la recherche des jumelles continue, les enfants sont peut-être encore en vie, leur père les a peut-être mises en garde en CORSE avant de se suicider.

 

659521photorecentedalessiaetliviafourniele9fevrier2011parlapolicesuisse.jpg

 

 

Un pére aimant qui tue ses petites filles, c’est incompréhensible ! effarrant, et tout ça pour l’amour de sa femme qui ne l’aimait plus ! 

En réalité ce qu’il aimait par dessus tout c’était lui, il s’est appitoyé sur son sort et a pensé « après moi le déluge », il a laissé sa femme en vie, pour que la mort de ses enfants la punisse,  pour se venger, pour qu’elle souffre. quel machiavelisme ! !

De l’amour à la haine, il n’y a qu’un pas. L’amour entre eux avait-il seulement existé? ou était-ce un sentiment de possessivité  qu’il éprouvait envers sa femme et ses filles ?  Cette dernière alternative parait être la bonne car il n’a pas hésité à détruire sa famille pensant qu’il était le seul a décidé de  leur avenir et que leurs existences  étaient entre ses mains. Un sentiment de toute puissance qui a couté la vie à deux fillettes de 6 ans ! !

 

flux RSS  

LES FORTUNES SOYEZ GENEREUX

Aujourd’hui  journée du handicap et

des maladies génétiques

 

je demande à tous ceux qui vivent dans le luxe : 

– Les gens du show-business

                                                                                     

– Les sportifs de haut niveau : tennismen, footballeurs etc…

                                                                                    

  – Les politiciens

                                                                                     

– Les traders

                                                                                     

– Les banquiers

                                                                                     

– Les industriels

                                                                                   

  – Les personnes qui présentent le téléthon 

    (de le faire bénévolement)

                                                                                     

- Les grosses fortunes  (qui paie l’ISF

   qui profite du bouclier fiscal)

                                                                                      – etc…

Je demande donc à tous ces privilégiés, d’être très généreux.

Les autres, les gens d’en bas, comme dit Monsieur RAFFARIN, 

n’ont plus rien à donner.

 

 

 COMMENTER

 

FLUX RSS

A quand les enfants de l’école maternelle dans les manifestants ?

Et si le nombre n’est pas suffisant, qu’à cela ne tienne, on fera participer les crêches  qui hurleront leur désaprobation dans les rues du Pays !

Mais si nous voulons une jeunesse sage et disciplinée, ce n’est pas le meilleurs moyen de leur inculquer les bonnes manières, la maîtrise de soi, et la reflexion. Que les enseignants ne s’étonnent pas de la dure tâche qui les attende !

Les syndicats, et les partis de gauche ne reculent devant rien !

J’accuse, a dit ZOLA,

J’accuse aussi : LE  PEUPLE  EN A ASSEZ, de trimer pour les partis politiques de tous bords qui savent faire progresser leurs intérêts, au détriment du reste de la population.

Je ferai remarquer que tous ces politiciens vont au delà de l’âge de la retraite, tellement leurs émoluments sont rémunérateurs . Puisqu’ils préconisent la retraite à 60  ANS, ils devraient s’arrêter à 60 ans. Montrer l’exemple. De plus les retraites du Public les avantagent,  encore

Tout le monde sait bien que la retraite ne pourra subsister, si les choses restent en l’état (sans jeu de mot), pour mettre une pointe d’humour ce serait plutôt : « un jeu de maux ».

La FRANCE , autrefois, s’est révoltée contre la royauté qui maintenait le peuple dans la misère, et vivait dans un luxe écoeurant. Pensez-vous vraîment  que les choses ont changé ? ?

En politique , nous avons deux clans, mais ces deux clans s’entendent comme « larrons en foire » pour s’attribuer des privilèges

Leur vrai rôle est de canaliser le mécontentement : si le citoyen lambda n’est pas content, en changeant de clan, on lui donne l’impression d’agir sur son destin : ce qui est bien sûr, totalement faux. C’est parait-il la démocratie !!!

 

 

commentez, donnez votre avis  

                              flux rss

 

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...