Archives pour la catégorie inconscience

TROP DE LAXISME AU LYCEE PRIVE CEVENOL (selon d’anciens élèves)

  • Le lycée privé Cévenol où était scolarisé la jeune Agnès se distingue par sa pédagogie alternative axée sur la tolérance, la liberté et l’écoute des élèves. Des valeurs qui ne sont pas exemptes de critiques pour certains anciens élèves.

    TROP DE LAXISME  AU LYCEE PRIVE CEVENOL (selon d'anciens élèves) dans A QUOI SERT L'ONU coeur-«De la différence de chacun, créons une nouvelle richesse». Tel est le crédo du collège-lycée Cévenol au Chambon-sur-Lignon, désormais tristement célèbre pour le meurtre d’une de ses collégiennes, Agnès. Le village de 2800 habitants, situé à 1000 mètres d’altitude sur le plateau auvergnat du Lignon, abrite depuis 1938 cet établissement scolaire privé de philosophie protestante, dans un esprit de «respect», de «tolérance» et «d’ouverture».

    Fondé par deux pasteurs à la veille de la guerre afin que les enfants du pays n’aient pas à quitter la région pour poursuivre leur scolarité, l’établissement, qui accueille les adolescents de la 4e à la terminale, a compté jusque 350 élèves en 1944. Les habitants du village, connu pour ses faits de résistance, ont recueilli pendant le conflit mondial de nombreux Juifs et caché des soldats américains. Ces derniers se sont montrés reconnaissants en faisant des dons pour l’agrandissement du collège à la fin du conflit. L’établissement devient alors un véritable campus au coeur d’un parc de 16 hectares, sans murs ni clôtures.

    Un lycée de la seconde chance

     

    Le lycée est isolé au coeur d'un parc.
    Le lycée est isolé au coeur d’un parc. Crédits photo : PHILIPPE DESMAZES/AFP

    Cette absence de barrière est l’illustration des valeurs de liberté, d’humanisme et de tolérance de l’établissement privé sous contrat. Ce dernier, fortement marqué par l’accueil d’enfants juifs pendant la guerre, accueille depuis lors des élèves de tout horizon – près de 30 nationalités s’y côtoient actuellement – et milieu social. Les élèves externes habitant dans la région payent 500 euros de frais d’inscription à l’année. Mais l’addition grimpe très vite pour les élèves extérieurs qui choisissent l’internat : 8.000 euros s’ils rentrent chez eux chaque week-end, 12.000 euros pour ceux qui ne peuvent se permettre de le faire à cause du trop grand éloignement de leur famille. Dans ce cas, les élèves sont accueillis toute l’année scolaire, en dehors des vacances.

    Le collège attire les élèves en difficulté issus de familles aisées grâce à sa pédagogie alternative et ses classes de 25 élèves maximum. «L’avenir des adolescents qui nous sont confiés ne saurait se construire à partir des seuls programmes pédagogiques, mais bien sur les richesses morales, culturelles et sportives qu’ils trouveront au collège-lycée Cévenol», peut-on lire sur le site de l’établissement, qui est parfois surnommé «lycée de la seconde chance».

    Laxisme et ennui des élèves

    Cette ouverture aux «profils atypiques», selon les termes du directeur de l’établissement, se paye par un faible taux de réussite au bac pour un établissement privé sous contrat : 63% toutes filières confondues en 2010. Autre ombre au tableau,les accusations de laxisme de la part de certains parents. «Mon fils a été passé à tabac dans la forêt par plusieurs jeunes. Il était par terre. On lui donnait des coups de pieds, des coups de poings», explique une mère de famille à Europe 1. «Pensez-vous que j’en aurais été informée ? Non. Il n’y a rien eu de fait. Les jeunes sont trop livrés à eux-mêmes. Il n’y a pas d’encadrement.»

    D’anciens élèves, comme l’élu local Romain Blachier, affirment également que l’ennui règne sur le froid plateau du Lignon. «La drogue, l’alcool sont un pis aller. La petite délinquance aussi. Des enfants de 16 ans apprennent à bouillir du cru pour le boire. Des élèves fracturent l’infirmerie pour y boire l’alcool à 90°C, certains cambriolant la cantine, par vice ou pour améliorer l’ordinaire», écrit-il. A contrario, de nombreux anciens élèves défendent «l’esprit Cévenol» qui leur aurait permis de dépasser leurs difficultés personnelles et de réussir dans la vie. «Ce furent les cinq plus belles et plus riches années de mon adolescence. Grâce à ce que m’a apporté le Collège Cévenol, j’ai pu mener ma vie la tête droite et le cœur juste», écrit l’une de ces anciennes étudiantes.

    L’aventure du Cévenol a pourtant failli s’interrompre plusieurs fois. L’école associative connaît régulièrement des problèmes financiers, essentiellement dus à la baisse constante du nombre d’élèves. Cette année, ils ne sont que 187, dont 100 internes, presque moitié moins qu’à la fin des années 1940. La crise la plus grave a eu lieu en 2010, où de sérieux problèmes financiers ont conduit le commissaire aux comptes àrefuser de valider les comptes annuels. Cette mauvaise gestion a mené à un large renouvellement du conseil d’administration de l’établissement et à l’arrivée d’un nouveau proviseur, Philippe Bauwens. Le lycée vient à peine de se relever de cette tempête interne qu’il doit désormais affronter les critiques après le viol et le meurtre d’Agnès. Un drame que les partisans de «l’esprit Cévenol» n’espèrent pas fatal pour leur école.

    LIRE AUSSI :

    » Agnès : Fillon veut élargir le placement en centre fermé

    » Meurtre d’Agnès : «Nous avons entendu deux grands cris»

    » Questions sur l’assassin présumé d’Agnès

    » Agnès : le proviseur n’était «au courant de rien»

     

     dans inconscience

    Par Chloé Woitier

     

  •  

  • LYCEE PRIVE CEVENOL

     

 

CODE DES ELEVES

 

 

 

.Code_des_eleves_1_s dans laxismeLe présent « Code des élèves »* a pour but d’apporter à la vie estudiantine du Collège Cévenol un caractère de solidarité et d’union de tous dans la paix et la joie. Il définit pour cela un certain nombre de règles de vie générales. Ces règles communes, appliquées par chacun, amèneront l’unité, fondement de la force spirituelle du Collège.

Article I. — « L’esprit du Collège ». — L’esprit du Collège est fondé sur l’éducation chrétienne pour la paix en réunissant à cet effet toutes les dénominations religieuses quelles qu’elles soient. Il consiste dans la camaraderie et la loyauté, entre élèves et professeurs, internes et externes, petits et grands. Il consiste aussi dans la franchise, la serviabilité gratuite, la bonne tenue, la bonne humeur, l’action désintéressée et enthousiaste, et c’est un dur

 

Cliquez pour visionner le document

travail scolaire qui contribue à l’enrichir..Code_des_eleves_2_s

— Il a besoin d’un climat de confiance réciproque et de liberté.

— Il réclame la bonne volonté de tous pour vivre avec simplicité.

— Tous les élèves doivent faire leur possible pour essayer de vivre dans cet esprit.

Article II. — Les élèves sont heureux de la confiance qui leur est faite et s’efforcent de la mériter.

Article III. — Les élèves du Collège Cévenol obéissent au « Code des élèves ». Chaque classe est dirigée par un professeur de classe assisté de chefs de classe.

Cliquez pour visionner le document

Les chefs de classe forment le Conseil des élèves..Code_des_eleves_3_s

Le Conseil des élèves élit un conseil restreint. Ces deux conseils se réunissent avec le Conseiller des élèves.

A la tête du Conseil des élèves se trouve le Président du Conseil des élèves, représentant l’ensemble des élèves devant la Direction.

Article IV. — Tous les élèves sans exception sont égaux devant le « Code des élèves » et le « Coutumier ».

Article V. — L’élève du Collège Cévenol, en plus des disciplines propres è sa pension (internat pour les internes, externat pour les externes), se doit d’observer certaines règles élémentaires et générales, nécessaires à la bonne marche du Collège :

1°) Etre honnête vis-à-vis des autres et de soi-même, dans son travail et dans son comportement.

 cliquez pour visionner le document

.Code_des_eleves_4_s

2°) Le copiage est strictement interdit. Tout élève qui permet volontairement à un autre de copier, ou qui l’y aide, est aussi fautif que le copieur lui-même.

3°) Respecter le travail des autres. Eviter le bruit autour des classes et dans les couloirs pendant les heures de classe.

4°) Obéir à ses professeurs, à ses chefs de classe, et au Conseil des élèves.

5°) Respecter le matériel scolaire : On n’écrit pas sur les tables ; tout élève qui écrira ou dessinera sur une table se verra donner par son chef de classe cette table à poncer et à revernir. En cas de récidive, il en aura dix à remettre à neuf.

6°) Chaque élève doit veiller à la propreté du terrain du Collège.

7°) II est interdit de fumer au Collège pendant les heures de cours et les récréations.

8°) Sont interdits également, le chahut, la mauvaise tenue et les scandales dans les rues du village, en particulier le soir et au cinéma.

9°) Etre poli avec tous les commerçants et, d’une façon générale, avec tous les habitants du Chambon, ainsi qu’avec les paysans.

10°) Se montrer avec ces derniers cordial et ouvert.

11°) Ne pas traverser les champs, ni à pied, ni à ski ; les routes et les chemins sont faits pour qu’on les emprunte.

12°) Ne pas faire de dégâts sur le terrain du Collège.

Article VI. — Le refus d’obéissance à ces règles élémentaires peut entraîner les sanctions suivantes :

1°) Avertissements de la part des chefs de classe ou des professeurs.

2°) Si, après deux avertissements, l’élève intéressé n’en a pas tenu compte, il sera convoqué par le Président ou par son chef de classe devant le Conseil des élèves qui se réserve le droit de le punir.

Article VII. — Un élève peut demander à son chef de classe ou au Président d’être son porte-parole auprès d’un professeur ou de la Direction. Si un élève manque une ou plusieurs heures de cours la veille d’une composition ou le jour de celle-ci, sans excuse très valable, il s’expose à une punition de la part des professeurs intéressés.

Article VIII. — Si un élève ou un groupe d’élèves a des propositions intéressantes, ou des reproches à faire au Conseil des élèves ou à la Direction, au sujet de la marche du Collège, il doit les faire au Président en personne, ou au Conseiller des élèves, même s’il s’agit d’affaires personnelles.

Article IX. — Toute classe peut destituer son chef de classe, si elle n’en est pas satisfaite et si les raisons en sont jugées valables par le Conseil des élèves et par le professeur de classe, qui organisent de nouvelles élections dans un délai d’une semaine. Pour destituer son chef de classe, la classe doit le faire publiquement par la bouche d’un de ses membres, après en avoir informé le Président.
Si plusieurs élèves ne sont pas satisfaits pour des raisons valables de certains membres du Conseil restreint, ils peuvent en demander la destitution au Conseil des élèves par l’intermédiaire de leurs chefs de classe.

Article X. — Enfin, tout élève du Collège Cévenol se doit de connaître « La Cévenole ». Ce chant, qui rappelle les luttes et les souffrances des Huguenots dans la région, au temps des persécutions religieuses, au XVIIIe siècle, est le chant officiel du Collège Cévenol.

« LA CÉVENOLE »

 

I

Salut, montagnes bien-aimées
Pays sacré de nos aïeux,
Vos vertes cimes sont semées
De leur souvenir glorieux.
Elevez vos têtes chenues,
Espérou, Bougés, Aigoual,
De leur gloire qui monte aux nues
Vous n’êtes que le piédestal.

Refrain :

Esprit qui les fit vivre
Anime leurs enfants, (bis)
Pour qu’ils sachent les suivre.

II

Redites-nous, grottes profondes
L’écho de leurs chants d’autrefois
Et vous, torrents, qui dans vos ondes
Emportiez le bruit de leur voix :

Les uns, traqués, de cime en cime,
En vrais Lions surent lutter ;
D’autres, ceux-là furent sublimes,
Surent mourir sans résister.

Refrain

III

Huguenots ! le Dieu de nos pères
N’est-il pas notre Dieu toujours ?
Servons-le dans les jours prospères
Comme ils firent aux mauvais jours.
Et, vaillants comme ils surent l’être,
Nourris comme eux du pain des forts,
Donnons notre vie à ce maître,

Pour lequel nos aïeux sont morts
.

 

 

 

 A   S   S   E   Z         !   !   !
Disparition d'Agnès: un corps calciné retrouvé  

A   S   S   E   Z     !   !   !

 

  Disparition d’Agnès: un corps calciné retrouvé

 

 

 
  Un corps a été découvert ce vendredi soir en Haute-Loire près de la zone où une adolescente a disparu mercredi. 

Les recherches s’étaient concentrées en début de soirée dans la forêt située près du collège où était scolarisée la jeune Agnès, sur les indications du lycéen placé en garde à vue dans cette affaire.

 

Ce lycéen de 17 ans, ayant un passé judiciaire et placé en garde à vue jeudi, est un camarade de l’adolescente. Il porte des griffures au visage, ce qui constitue « un des éléments » ayant conduit à le placer en garde à vue, selon les gendarmes. Lors de sa garde à vue, il a reconnu qu’il s’était promené avec elle le jour de sa disparition.

 

Le lycéen a « un passé judiciaire » mais « on ne peut pas s’attarder » dessus, du fait qu’il est mineur, a précisé une source proche de l’enquête, alors que parquet comme gendarmerie se refusent à toute déclaration sur ce point. Selon LCI, le jeune homme, dont la garde à vue expire samedi à la mi-journée, est « connu pour des faits de violence » et « a été condamné l’an dernier à 4 mois de détention pour agression sexuelle ». 

 

Une enfant de treize ans est morte parce que des adultes irresponsables ont mis le loup dans la bergerie.  Ce qui était prévisible est arrivé

IL Y A PLUSIEURS COUPABLES :

 

- le lycéen bien sûr

- La JUSTICE

- le collège

 

 

 

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...