Archives pour la catégorie chansons nostalgie

FREHEL

FREHEL dans chansons nostalgie frehel_07

PAGES ANNEXES
________________
Discographie
Filmographie

frehel_1911 dans chansons nostalgie

Fréhel en 1911
(Collection Lila Rose)

frehel_03

frehel_pervenche_fenfant_d_amour

frehel_pervenche_c_est_une_gosse

pervenche

( 1928

Mlle Pervenche

F R E H E L

La petite  histoire de la chanson semble avoir, jusqu’à présent, .épargné à Marguerite Boulc’h, alias Pervenche, alias Fréhel, les derniers affronts : ceux de s’être faite psycho-psycha-socio-socia-historico-historica-fémino-femina-analysée par un reporter à deux sous ou un fana prêt à tout pour expliquer, via des notions freudiennes ou jungiennes apprises dans un livre de poche, le destin de cette femme.

L’on connaît, bien sûr, tous les détails de son enfance malheureuse, de ce viol auquel, très jeune, elle aurait échappé ; on connaît son mariage malheureux, l’histoire de son fils mort en bas âge, on connaît son amour pour Maurice Chevalier ; on connaît également la liste de ses amants, riches, boxeurs, noirs ; et il est facile d’en apprendre un peu trop sur sa fuite en Russie, de sa passion pour la cocaïne, l’alcool, sur son retour à Paris, après dix ans d’absence.

Tout cela, oui, c’est vrai – et qu’elle soit morte pauvre, alcoolique, presque oubliée de tous, aussi.

Nous nous bornerons à ne donner que deux dates : celle de sa naissance, le 13 juillet 1891 et celle de sa mort, le 3 février 1951.

Pour les amateurs, nous donnerons deux adresses : elle est née, au 2 du boulevard Bessières, dans le 17e arrondissement, à Paris et elle est décédée au 45 rue Pigalle, dans le 9e. – Et nous ajouterons qu’elle a été inhumé au cimetière de Pantin.

Et puis tant qu’à y être, nous citerons ce témoignage paru dans Ici Paris d’une danseuse qui, trente ans après, sa rencontre avec Fréhel :

« Un après-midi de 1948, au métro Anvers, je suis tombé en arrêt devant une grande femme, probablement saoule, affaissée au pied d’un arbre. Un car de police s’est bientôt arrêté pour embarquer cette pocharde. Mais elle a fait face aux flics. Elle leur a hurlé : « Foutez-moi la paix, je suis Fréhel, oui Fréhel, la chanteuse. » C’était bien elle, en effet, mais les agents refusaient de la reconnaître. Je suis allée les trouver. Je leur ai dit : « Vous ne pouvez pas embarquer notre grande Fréhel. « Ils ont hésité un instant et j’ai pu glisser à l’oreille de la malheureuse : « Chantez, Madame, je vous en prie, chantez. » – Alors les mains sur les hanches, les jambes écartées, dessoûlée comme par enchantement, elle a entamé « La Java Bleue » avec autant de force, autant de fougue qu’au temps où les foules l’acclamaient. – Aussitôt les badauds se sont pressés autour de leur ancienne idole, stupéfaits d’être les témoins de cet authentique miracle. Un brigadier a murmuré : « Comme c’est triste de finir ainsi ! » Puis il a rappelé ses hommes et le panier à salade est reparti à vide.« 

frehel_06 frehel_04 frehel_02

Et ce sera tout.

Par contre, nous citerons pour l’écoute, quatre de ses plus grands enregistrements datant déjà de plus de soixante ans et qui continueront à donner à ceux et celles qui ne l’ont jamais entendu la « chair de poule de la vraie vérité« .

(Marcel Durand)

 


http://youtu.be/ZzCG8CZhYb8        

Frehel : ou est-il donc

Ou est-il mon moulin de la galette……

 

« Comme un moineau » (1)
http://dai.ly/x1wabp

(J. Lenoir – M. Hely) Ed. Meridiani – 1931

(

Et puis naturellement cette Java qui a fait le tour du monde. – Au numéro 42 (ordre chronologique) de La chanson française en 50 chansons)

« La Java Bleue »(3)http://youtu.be/ajNXqo-zZDY 

(Vincent Scotto – G. Koger – N. Renard) – 1939

On ne saurait cependant passer outre cet extrait (Henri Christiné), datant de 1909, qui n’a été réédité, sous CD, qu’en 1990 sous la marque Chansophone. – Voir à discographie pour tous les détails.

[*] Fréhel


frehel_nicole_et_alain_lacombe

Biographie

Fréhel

Nicole et Alain Lacombe

Belfond, 1990


Quelques petits formats

pf_frehel_a_la_derive pf_frehel_en_ecoutant_l_accordeon pf_frehel_il_est_trop_tard pf_frehel_java_bleue_la
pf_frehel_mome_catch_catch_la pf_frehel_petite_marguerite_la pf_frehel_quand_on_a_trop_de_coeur pf_frehel_tel_qu_il_est

Et comme tout cela ne sera jamais suffisant, nous reste qu’à présenter cette photo, datant de 1908, de cette Fréhel qui se nommait alors Pervenche. – C’était avant Saint-Pétersbourg, la Roumanie, Constantinople…


Voir également à : Discographie Filmographie

PATACHOU – CORA VAUCAIRE – CATHERINE SAUVAGE ET FILM  » une si longue absence « 

Voici trois chanteuses    » réalistes « comme on n’ en fait plus , avec du talent à revendre, l’émotion transparait dans leurs voix, comme dans leurs gestes : C’était du beau travail !!

 

 

  1. PATACHOU - CORA VAUCAIRE - CATHERINE  SAUVAGE  ET FILM

    PATACHOU PLUS BLEU QUE TES YEUX

     

    mqdefault dans chansons nostalgie

    Patachou « Le voyage de noces »

     

    mqdefault

    Cora Vaucaire – La Complainte de la Butte

    La Complainte de la Butte (Paroles : Jean Renoir, Musique : Georges Van Parys) Interprétée par Cora Vaucaire

       

      1. mqdefault

        Cora VAUCAIRE Trois petites notes de musique

        du film une si longue absence

         

        mqdefault

         

        l’inverno ti farà tornare une aussi longue absence

        Palma d’oro a Cannes nel 1961. Regia di Henri Colpi (già montatore di « Hiroshima

         

         

        804 résultats environ

        mqdefault

        Catherine Sauvage. Le temps du tang

        Jean-Roger Caussimon/Léo Ferré.

         

        LAISSER UN COMMENTAIRE

TINO ROSSI

  • TINO ROSSI dans chansons nostalgie
  • A l’époque de NOEL , nous ne pouvons pas faire abstraction de notre  » petit papa NOEL  » National  qui
  • restera dans les annales. Ce beau brun à l’oeil de velours, et à la voix charmeuse qui a séduit bon nombre de femmes des années 1930/1945  restera dans la légende de la chanson.

 

    1. mqdefault dans légende
      CLIQUEZ SUR LE TITRE CI-DESSOUS

      Petit Papa Noël Tino Rossi (Paroles

      Tino Rossi nous interprète l’une des plus belle chanson de Noël. Petit Papa Noël est, et restera, l’emblème musical de Noël.

Hommage de Jean FERRAT à TINO ROSSI

 

mqdefault
CLIQUEZ SUR LE TITRE  CI DESSOUS

Jean Ferrat, L’ idole à papa…., BARCLAY 1969

 

Biographie

 

Premières années – Premiers succès

Tino Rossi est né à Ajaccio, 43 rue Feschn 1. Son père Laurent est artisan tailleur. Sa mère Eugénie se consacre, en plus de l’atelier familial, à sa grande famille de huit enfants. Constantin porte le prénom de l’un de ses frères, décédé en bas âge à la fin de l’année 1906. Dès son enfance, il aime chanter, chante tout le temps et tous ceux qui l’entourent lui reconnaissent une voix très pure. Bien que doté d’une grande mémoire, il préfère l’école buissonnière aux études studieuses. À moins de 20 ans, il rencontre Annie Marlan (1907-1981), l’une des violonistes venues donner un concert à la terrasse du café Napoléon, sur le cours ajaccien du même nom, en tombe amoureux, part avec elle sur la Côte d’Azur, l’épouse à Toulon et devient vite le jeune père de Pierrette, née à l’automne 1927n 2. Mais Tino a du mal à trouver un travail stable à Toulon et Annie demande vite le divorce.

 

17 200 résultats environ

mqdefault
cliquez sur le titre ci-dessous

Tino Rossi – Maria (1941)

 

Maria (Féline – Lucchesi) Tino Rossi 1941 Chanson du film « Fièvres », sorti en janvier 1942, avec Tino Rossi dans le rôle d’un …

De retour penaud à Ajaccio, le voici, pistonné par les relations de son père, changeur au casino dont la brune secrétaire du directeur, Faustine Fratani (1912-1985), devient sa deuxième épouse. Hélas, le casino brûle en 1929. Nouveau départ pour le continent dans l’espoir d’une embauche au casino d’Aix-en-Provence. Les recommandations du premier adjoint au maire de la ville, un ami de la famille Rossi, restant sans résultat, le couple s’installe à Marseille dans une chambre miteuse du quartier des Réformés, en haut de la Canebière. De repas trop légers en boulots trop temporaires (voiturier, plongeur, portier de boîte de nuit…), Tino Rossi traverse les mois les plus pénibles de sa vie ; sa réussite et sa pudeur l’empêcheront de les détailler… Sa seule consolation, retrouver au bar « Le Terminus » les étudiants corses de la faculté de droit d’Aix-en-Provence et chanter pour eux, tous (Raymond Filippi, Dominique Stefanaggi, Alfred Albertini, Jean Orsoni…) futurs ténors du barreau ou magistrats de renom3,n 3.

 

  1. mqdefault
    cliquez sur le titre ci-dessous

« Chanteur de charme »

Pour l’heure, c’est le baryton-basse provençal Adrien Legros (1903-1993) qui le remarque, lui donne des conseils pour mieux respirer et poser sa voix et le met en relation avec le producteur de tournées Louis Allione, dit Petit Louis, qui le produit non sans succès sur de petites scènes de l’arrière-pays aixois (la toute première fois, en 1930, dans le village vauclusien de Laurisn 4) en le présentant comme « Le Roi des chanteurs de charme ». Inventée pour lui, l’expression « chanteur de charme » fera florès… Constantin choisit alors de devenir Tino en se rappelant la façon dont l’évêque d’Ajaccio avait, en le bénissant lors de sa confirmation, détaché les syllabes de son prénom : « Constant-tino »4.

En 1932, à Marseille, alors qu’il arpente avec son père la rue Saint-Ferréol, son attention est attirée par une pancarte sur la devanture d’un magasin : « Enregistrez votre voix pour cent sous »n 5. Tino enregistre ainsi un disque en fer blanc qu’il destine à sa mère, comme le fera vingt ans plus tard Elvis Presley. Un représentant de la maison de disques Parlophone, présent dans la boutique, l’entend et l’invite à Paris pour enregistrer, moyennant 1 000 francs, son premier vrai disque, qui est aussi le premier disque de chansons corses jamais gravé puisqu’il comprend O Ciucciarella et la berceuse Nini-Nanna5,n 6.

Toujours à Marseille, le 3 mars 1933, Tino est engagé « en qualité de ténorino » par Justin (Tintin) Milliard à l’Alcazar pour sept jours et quatorze représentations avant de passer sur une autre scène mythique de la ville, le Théâtre des Variétés6.

mqdefault
cliquez sur le titre ci-dessous

Tino Rossi – Les pêcheurs de perles

 

Son contrat avec Columbia

Vient rapidement le tour de la maison de disques Columbia de s’intéresser à lui. Séduit par le dynamisme entreprenant et novateur (notamment dans le domaine de la publicité) de son directeur, Jean Bérard, il signe un contrat en 1933 et enregistre parmi d’autres chansons : La Sérénade de Toselli, J’ai rêvé d’une fleur, L’Aubade du roi d’Ys, Le Tango de Marilou (son premier tube) et Venise et Bretagne, qui berça l’enfance très francophile de la reine d’Angleterre Elizabeth II7.

Le succès de ces premiers enregistrements est prometteur. Un courrier abondant commence à arriver chez Columbia. La firme comprend qu’elle tient un « oiseau rare » et l’intègre dans ses tournées, où il côtoie les grands artistes Lucienne Boyer, Damia, Pills et Tabet, Mireille, Jean Sablon

Dopé par ses premiers succès, Tino Rossi, classé « Chanteur » et également inscrit à la rubrique « Ténor » dans les catalogues des disques Columbia des années 1930 répertoriant les interprétations classiques, souhaite l’accord de Reynaldo Hahn avant d’enregistrer ses mélodies D’une prison et Paysage. Confiant en son « poulain », Jean Richard, le directeur des studios Columbia à Parisn 7, décide d’organiser l’enregistrement à l’insu du Maître, le 9 juillet 1935. Tino Rossi ne connut jamais la réponse à sa requête. Néanmoins, la qualité de ses gravures fit dire – peut-être non sans quelque ironique dépit – à Reynaldo Hahn : « [Sa] voix tire son attrait de cette matière somnambulique, de cette simplicité poussée à l’excès avec un art, probablement inconscient, du modelage musical8. »

Le 16 janvier 1963, au cours de son triomphal « Musicorama », retransmis en direct depuis la scène de l’Olympia par Europe no 1, dont son ami Lucien Morisse (découvreur de Dalida) est directeur de la programmation, en énième rappel, Tino Rossi reprendra a cappella D’une prison devant une salle l’ovationnant debout. Dans le public, une jeune Grecque émue aux larmes, Nana Mouskouri.

 

  1. mqdefault
    CLIQUEZ SUR LE TITRE CI-DESSOUS

    serenade de toselli – tino rossi

     

    4 920 résultats environ

    mqdefault
    cliquez sur le titre ci-dessous

    « Parlami d’amore Mariù » by Tino Rossi

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

MON AMANT DE SAINT JEAN CHANTE PAR DEUX INTERPRËTES DIFFERENTES

 

Archives pour la catégorie comparaion de 2 interprétations

MON AMANT DE ST JEAN (comparaisDon)

Comparons deux interprétations de la chanson  » mon amant de st-jean  » :

-L’une par Lucienne  DELYLE

-L’autre  par une petite nouvelle 

Miniature

Lucienne Delyle- Mon amant de Saint Jean

  

 

Miniature2:06

Mon amant de Saint Jean

 

 En comparant les deux interprétations, mon opinion est la suivante :

1) Lucienne DELYLE  est criante de réalisme,  c’est du vécu. La prononciation est un peu spéciale, mais cela faisait parti du charme de l’époque.

 

2) L’autre interprétation est à l’opposé, cette petite jeunette devra faire des progrès, elle chante sans expression, c’est plat, sans aucun intérêt. La voix est pourtant belle, mais elle ne sait pas s’en servir

 

 

 

Vous me trouverez sans doute un peu sévère, mais il faut être exigeant, si l’on veut progresser, et arriver à bien.

 

 

 

Donnez votre avis, vous ferez progresser la chanson

 

 

F L U X      R S S

l’hymne a la vie d’autrefois – (suite)

  1. L’hymne à la vie d’autrefois...
    Des chanteurs qui tiennent la route, qui expriment des idées , des sentiments que tout le monde connait
123

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...