du temps des cerises aux feuilles mortes

Bienvenue. - Dans quelques instants, le rideau va s’ouvrir et si vous le voulez, en fermant les yeux, vous vous retrouverez en 1870, en 1900, en 1930, à ces époques où vos pères et mères, vos grands-pères et grands-mères, vos arrière-grands-oncles et tantes, le samedi soir, après l’turbin, allaient au Café-concert, au Music-hall et, parfois même, le dimanche, au bord de l’eau, voir et entendre, en chair et en os, celui ou celle qui allait les distraire, les faire rire, les faire pleurer et à qui ils ont permis de graver dans leurs mémoires ces refrains que vous sifflotez, chantez à l’occasion et dont vous avez oublié les paroles et même l’air mais que ceux qui ont connu la 14-18 et la 39-45, vous ont pourtant transmis.Soyez cependant indulgents : nos phonographes et nos appareils photographiques ont de l’âge !

CSS Valide !

Les auteurs

fleche gauche  Un clic sur une des images défilantes, ci-contre, dirige vers la page s’y référant.

bouton acces rapide bouton thematiques bouton a propos du site bouton rechercher bouton forum

LA CHANSON FRANCAISE DE 1870 A 1945… EN  »PRESQUE » 50 CHANSONS…

du temps des cerises aux feuilles mortes dans CHANSON pf_plaisir_d_amourplaisir_d_amour dans CHANSONflorian_jean_pierre_claris_de

Jean-Pierre Claris de Florian

martini

Jean-Paul-Égide Martini

PLAISIR D’AMOUR


1785 – Paroles de Jean-Pierre Claris de Florian, musique de Jean-Paul-Égide Martini.

retour_haut retour_d

Il en fallait une, une première chanson dans cette série, et nous en avons, pour cela, choisi une qui, en 1870, avait déjà… quatre-vingt-cinq ans.


Plaisir d’amour

Plaisir d’amour ne dure qu’un moment,
Chagrin d’amour dure toute la vie.
J’ai tout quitté pour l’ingrate Sylvie.
Elle me quitte et prend un autre amant.

Plaisir d’amour ne dure qu’un moment,
Chagrin d’amour dure toute la vie.

Tant que cette eau coulera doucement
Vers ce ruisseau qui borde la prairie,
Je t’aimerai, me répétait Sylvie,

L’eau coule encore, elle a changé pourtant.

Plaisir d’amour ne dure qu’un moment,
Chagrin d’amour dure toute la vie…

 

http://youtu.be/Eg-vZhFlpGM

Son auteur : Jean-Pierre Claris de Florian.
Son compositeur : Jean-Paul-Égide Martini né Johann Paul Aegidius Schwarzendorf.

Pas de doute sur la nationalité française de l’auteur mais pour le compositeur ? – Il était, oui,d’origine allemande mais la chanson française, comme on le verra par la suite, ne s’est jamais occupée de ces détails : ses chansons, qu’elles soient nées en France, en Italie, en Allemagne, en Espagne et, par la suite, aux USA (et ailleurs) sont devenues françaises quand elles ont été chantées en France, même par des étrangers. – Qui oserait dire, aujourd’hui, que « Viens, Poupoule !« , pour n’en nommer qu’une, n’est pas une chanson française ?

Mettons que, dans le cas de l’auteur et du compositeur de « Plaisir d’amour », la chose n’est pas aussi claire qu’elle puisse le paraître. L’édition de 1785 (vous voyez que ce n’est pas d’hier) mentionne comme co-auteur de la mélodie un certain Auguste ou Ange-Étienne-Xavier Poisson de La Chabeaussière, auteur – vous devez vous en souvenir – d’un opéra-comique mêlé d’ariettes connu sous le nom de Azémia ou Le nouveau Robinson, joué pour la première fois à Fontainebleau le 17 octobre 1786…

Qu’importe. Comme le dit Trenet : « Longtemps après que les poètes sont disparus, leurs chansons tournent encore dans les rues »

Une des plus françaises des chansons françaises.


Enregistrements

Martin Pénet (Mémoire de la chanson – voir bibliographie) en a relevé, depuis 1902, plus d’une centaine et il en existe beaucoup d’autres. Ceux qu’il mentionne vont de Mercadier à Mireille Mathieu en passant par Reda Caire, Georges Guétary et… Eddy Mitchell.

Nos préférés sont ceux d’Yvonne Printemps (version 1938) et de Ninon Vallin que l’on trouvera facilement dans des coffrets ou des CD individuels chez, particulièrement, EPM et Frémeaux.

En voici un, fait à New York en 1927 par la basse canadienne Armand Gauthier, décédé en 1949 :

Disque Columbia (78 T) n° 34076

Après vous irez voir chez Printemps ou Vallin (surtout Vallin).


retour_haut retour_d

 


2 commentaires

  1. Trésors de chansons où si dur était le travail,
    combien leurs chanteurs étaient précieux,porteurs de joie en quelque sorte
    des mélodies impérissables !,
    très bonne soirée Coline.

    Dernière publication sur chasseur d'images spirituelles : L'oeuvre du temps

  2. Au hasard de mon surf sur les blogs, je retrouve cet article. Quelle joie..
    Bonne journée à toi
    Bizzzzzzz
    Tân

    Dernière publication sur chroniques variées : je croyais que vieillir

Répondre

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...