TINO ROSSI

  • TINO ROSSI dans chansons nostalgie
  • A l’époque de NOEL , nous ne pouvons pas faire abstraction de notre  » petit papa NOEL  » National  qui
  • restera dans les annales. Ce beau brun à l’oeil de velours, et à la voix charmeuse qui a séduit bon nombre de femmes des années 1930/1945  restera dans la légende de la chanson.

 

    1. mqdefault dans légende
      CLIQUEZ SUR LE TITRE CI-DESSOUS

      Petit Papa Noël Tino Rossi (Paroles

      Tino Rossi nous interprète l’une des plus belle chanson de Noël. Petit Papa Noël est, et restera, l’emblème musical de Noël.

Hommage de Jean FERRAT à TINO ROSSI

 

mqdefault
CLIQUEZ SUR LE TITRE  CI DESSOUS

Jean Ferrat, L’ idole à papa…., BARCLAY 1969

 

Biographie

 

Premières années – Premiers succès

Tino Rossi est né à Ajaccio, 43 rue Feschn 1. Son père Laurent est artisan tailleur. Sa mère Eugénie se consacre, en plus de l’atelier familial, à sa grande famille de huit enfants. Constantin porte le prénom de l’un de ses frères, décédé en bas âge à la fin de l’année 1906. Dès son enfance, il aime chanter, chante tout le temps et tous ceux qui l’entourent lui reconnaissent une voix très pure. Bien que doté d’une grande mémoire, il préfère l’école buissonnière aux études studieuses. À moins de 20 ans, il rencontre Annie Marlan (1907-1981), l’une des violonistes venues donner un concert à la terrasse du café Napoléon, sur le cours ajaccien du même nom, en tombe amoureux, part avec elle sur la Côte d’Azur, l’épouse à Toulon et devient vite le jeune père de Pierrette, née à l’automne 1927n 2. Mais Tino a du mal à trouver un travail stable à Toulon et Annie demande vite le divorce.

 

17 200 résultats environ

mqdefault
cliquez sur le titre ci-dessous

Tino Rossi – Maria (1941)

 

Maria (Féline – Lucchesi) Tino Rossi 1941 Chanson du film « Fièvres », sorti en janvier 1942, avec Tino Rossi dans le rôle d’un …

De retour penaud à Ajaccio, le voici, pistonné par les relations de son père, changeur au casino dont la brune secrétaire du directeur, Faustine Fratani (1912-1985), devient sa deuxième épouse. Hélas, le casino brûle en 1929. Nouveau départ pour le continent dans l’espoir d’une embauche au casino d’Aix-en-Provence. Les recommandations du premier adjoint au maire de la ville, un ami de la famille Rossi, restant sans résultat, le couple s’installe à Marseille dans une chambre miteuse du quartier des Réformés, en haut de la Canebière. De repas trop légers en boulots trop temporaires (voiturier, plongeur, portier de boîte de nuit…), Tino Rossi traverse les mois les plus pénibles de sa vie ; sa réussite et sa pudeur l’empêcheront de les détailler… Sa seule consolation, retrouver au bar « Le Terminus » les étudiants corses de la faculté de droit d’Aix-en-Provence et chanter pour eux, tous (Raymond Filippi, Dominique Stefanaggi, Alfred Albertini, Jean Orsoni…) futurs ténors du barreau ou magistrats de renom3,n 3.

 

  1. mqdefault
    cliquez sur le titre ci-dessous

« Chanteur de charme »

Pour l’heure, c’est le baryton-basse provençal Adrien Legros (1903-1993) qui le remarque, lui donne des conseils pour mieux respirer et poser sa voix et le met en relation avec le producteur de tournées Louis Allione, dit Petit Louis, qui le produit non sans succès sur de petites scènes de l’arrière-pays aixois (la toute première fois, en 1930, dans le village vauclusien de Laurisn 4) en le présentant comme « Le Roi des chanteurs de charme ». Inventée pour lui, l’expression « chanteur de charme » fera florès… Constantin choisit alors de devenir Tino en se rappelant la façon dont l’évêque d’Ajaccio avait, en le bénissant lors de sa confirmation, détaché les syllabes de son prénom : « Constant-tino »4.

En 1932, à Marseille, alors qu’il arpente avec son père la rue Saint-Ferréol, son attention est attirée par une pancarte sur la devanture d’un magasin : « Enregistrez votre voix pour cent sous »n 5. Tino enregistre ainsi un disque en fer blanc qu’il destine à sa mère, comme le fera vingt ans plus tard Elvis Presley. Un représentant de la maison de disques Parlophone, présent dans la boutique, l’entend et l’invite à Paris pour enregistrer, moyennant 1 000 francs, son premier vrai disque, qui est aussi le premier disque de chansons corses jamais gravé puisqu’il comprend O Ciucciarella et la berceuse Nini-Nanna5,n 6.

Toujours à Marseille, le 3 mars 1933, Tino est engagé « en qualité de ténorino » par Justin (Tintin) Milliard à l’Alcazar pour sept jours et quatorze représentations avant de passer sur une autre scène mythique de la ville, le Théâtre des Variétés6.

mqdefault
cliquez sur le titre ci-dessous

Tino Rossi – Les pêcheurs de perles

 

Son contrat avec Columbia

Vient rapidement le tour de la maison de disques Columbia de s’intéresser à lui. Séduit par le dynamisme entreprenant et novateur (notamment dans le domaine de la publicité) de son directeur, Jean Bérard, il signe un contrat en 1933 et enregistre parmi d’autres chansons : La Sérénade de Toselli, J’ai rêvé d’une fleur, L’Aubade du roi d’Ys, Le Tango de Marilou (son premier tube) et Venise et Bretagne, qui berça l’enfance très francophile de la reine d’Angleterre Elizabeth II7.

Le succès de ces premiers enregistrements est prometteur. Un courrier abondant commence à arriver chez Columbia. La firme comprend qu’elle tient un « oiseau rare » et l’intègre dans ses tournées, où il côtoie les grands artistes Lucienne Boyer, Damia, Pills et Tabet, Mireille, Jean Sablon

Dopé par ses premiers succès, Tino Rossi, classé « Chanteur » et également inscrit à la rubrique « Ténor » dans les catalogues des disques Columbia des années 1930 répertoriant les interprétations classiques, souhaite l’accord de Reynaldo Hahn avant d’enregistrer ses mélodies D’une prison et Paysage. Confiant en son « poulain », Jean Richard, le directeur des studios Columbia à Parisn 7, décide d’organiser l’enregistrement à l’insu du Maître, le 9 juillet 1935. Tino Rossi ne connut jamais la réponse à sa requête. Néanmoins, la qualité de ses gravures fit dire – peut-être non sans quelque ironique dépit – à Reynaldo Hahn : « [Sa] voix tire son attrait de cette matière somnambulique, de cette simplicité poussée à l’excès avec un art, probablement inconscient, du modelage musical8. »

Le 16 janvier 1963, au cours de son triomphal « Musicorama », retransmis en direct depuis la scène de l’Olympia par Europe no 1, dont son ami Lucien Morisse (découvreur de Dalida) est directeur de la programmation, en énième rappel, Tino Rossi reprendra a cappella D’une prison devant une salle l’ovationnant debout. Dans le public, une jeune Grecque émue aux larmes, Nana Mouskouri.

 

  1. mqdefault
    CLIQUEZ SUR LE TITRE CI-DESSOUS

    serenade de toselli – tino rossi

     

    4 920 résultats environ

    mqdefault
    cliquez sur le titre ci-dessous

    « Parlami d’amore Mariù » by Tino Rossi

 

 

LAISSEZ UN COMMENTAIRE

 

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...