ANNE SYLVESTRE « DIS-moi pauline »,  » j’aime les gens qui doutent » « je cherche un mur pour pleurer »

Ce que fait  ANNE SYLVESTRE c’est  Du joli travail, comme d’habitude, mais on ne l’entend guère sur les ondes.

Pour entendre de la bonne chanson , il faudra bientôt faire parti d’un club d’initiés…. d’une secte à la gloire de la chanson et du talent  français.

  1. Résultats pour dis-moi Pauline anne sylvestre Essayez avec dis-moi Pauline znne sylvestre
  2. Miniature

    VISIONNÉE

    3:46

    Anne SYLVESTRE – Dis-moi Pauline

    Vous retrouverez Anne dans le Paradis de la Chanson à texte ,
    chanson française et francophone …

Si je te l’écris en chanson
C’est plus sûr que par avion
Mais un truc ne tourne pas rond
Dis-moi Pauline
Chaque fois que vous débarquez
Vous, vos guitares, vos souliers
Vos grands hivers, vos beaux étés
Vos bonnes mines
Nos journaleux, nos radioteux
Nos télévisarques fameux
La crème de nos cultureux
Tous à vos bottes
Entonnent un Alléluia
Enfin de l’air, enfin vous v’là
Enfin de la chanson qui en a
Dans la culotte

{Refrain, x2}
Ramenons pas nos fraises
Pour la chanson française
Il n’est bon bec
Que de Québec

Ils mettent leur veste à carreaux
Ils s’en vont tous crier bravo
C’est vrai, c’est chouette et puis c’est beau
Quoi ! C’est la fête !
Quand vous parlez de liberté
J’en donne ma main à couper
Vous avez l’air de l’inventer
À voir leur têtes
Moi, ça me flanque le cafard
Qu’on n’ait pas un petit regard
Pour certains de nos scribouillards
Qui font de même
Parlent d’hiver et de printemps
Et d’amitié et de grand vent
Et même du gouvernement
Sans qu’on les aime

{au Refrain, x2}

On vous a beaucoup plaints, c’est vrai
De ce que, chez vous, le français
Était envahi par l’anglais
Sais-tu Pauline
Qu’ici c’est pas loin d’être ça ?
Le français, tu le trouves pas
Ou tu n’entends chanter que la
Langue crétine
Tout ce qu’ici vous déclarez
On le chante à notre oreiller
Quand il veut bien nous écouter
Même ça, c’est rare
On vient pas des pays du froid
On vient d’Alsace on vient de Groix
Du quinzième ou de Courbevoie
C’est notre tare

{au Refrain, x2}

Bon, j’ai mis les pieds dans le plat
J’ai dit ce qu’il ne fallait pas
Mais, à part moi, qui le fera ?
Tu sais Pauline
Depuis le temps qu’on se connaît
Qu’on tourne le même couplet
Que la prudence et moi, on n’est
Pas très copines
Mais si tu connais des indiens
Des endisqueurs, des journaliens
Des qui pourraient nous trouver bien
Voire exotiques
Avec notre accent français
Nous les copains, on s’en irait
Leur montrer que parfois on fait
De la musique

On ramènerait nos fraises
Et la chanson française
S’rait dans le journal
A Montréal
On ramènerait nos fraises
Et la chanson française
S’rait plus à sec

 

 

 

ANNE SYLVESTRE « Les gens qui doutent »

 

  • 3

extrait de l’album « J’ai de bonnes nouvelles » disponible chez EPM https://www.facebook.com/pages/EPM-MUSIQUE/24480553889098

 

J’aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur cœur se balancer
J’aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer

J’aime les gens qui tremblent
Que parfois ils nous semblent
Capables de juger
J’aime les gens qui passent
Moitié dans leurs godasses
Et moitié à côté

J’aime leur petite chanson
Même s’ils passent pour des cons

J’aime ceux qui paniquent
Ceux qui sont pas logiques
Enfin, pas « comme il faut »
Ceux qui, avec leurs chaînes
Pour pas que ça nous gêne
Font un bruit de grelot

Ceux qui n’auront pas honte
De n’être au bout du compte
Que des ratés du cœur
Pour n’avoir pas su dire :
« Délivrez-nous du pire
Et gardez le meilleur »

J’aime leur petite chanson
Même s’ils passent pour des cons

J’aime les gens qui n’osent
S’approprier les choses
Encore moins les gens
Ceux qui veulent bien n’être
Qu’une simple fenêtre
Pour les yeux des enfants

Ceux qui sans oriflamme
Et daltoniens de l’âme
Ignorent les couleurs
Ceux qui sont assez poires
Pour que jamais l’histoire
Leur rende les honneurs

J’aime leur petite chanson
Même s’ils passent pour des cons

J’aime les gens qui doutent
Mais voudraient qu’on leur foute
La paix de temps en temps
Et qu’on ne les malmène
Jamais quand ils promènent
Leurs automnes au printemps

Qu’on leur dise que l’âme
Fait de plus belles flammes
Que tous ces tristes culs
Et qu’on les remercie
Qu’on leur dise, on leur crie :
« Merci d’avoir vécu

Merci pour la tendresse
Et tant pis pour vos fesses
Qui ont fait ce qu’elles ont pu »

 

 

Anne Sylvestre – Un mur pour pleurer (1974)

 

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On ne pleure plus, paraît-il
En un vol, tout, c’est facile
On ne dit plus rien
Lorsqu’on vous crache dessus
On reste serein, la colère
C’est mal vu
On est poli, poli
On tend son cul, merci merci

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On ne s’aime plus, paraît-il
On dit que l’amour est fragile
On est très moderne,
On laisse sa liberté
Mais on fait les poches
Aussitôt le dos tourné

On est copain, copain
On ne se raconte rien, plus rien

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On connaît tout par le journal
Mais les mots, ça ne fait pas mal
On est toujours plus ému
Par ce qui est loin
Mais on oublie la détresse
De son voisin

On est bistrot, bistrot
On ne se connaît pas trop, pas trop

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On mélange les accidents,
Les princesses et leurs prétendants
On ne dit plus rien
Lorsque des enfants ont faim
Mais on ouvre sa bourse
Pour sauver des chiens

On est toutou, toutou
On a bon cœur, c’est tout, c’est tout

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On ne pleure plus, paraît-il
On rigole, c’est plus facile
On n’écoute plus
Les poètes, les errants
On leur dit « Taisez-vous,
Vous n’êtes pas marrants. »

On est télé, télé
On est si fatigué de penser

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On va à la messe, au caté
Ou bien on bouffe du curé
Mais on chante en chœur
Il est né le divin enfant
On va tous ensemble au muguet
Quand il est blanc

On est païen, païen
Dieu reconnaîtra les siens, c’est bien

Je cherche un mur pour pleurer
Je cherche un mur pour pleurer
On est toujours comme on n’est pas
Un jour c’est triste, un jour ça va
On essaye bien
Mais on n’a jamais le temps
On croit tenir la fleur
Mais on meurt mécontent

On est paumé, paumé
Et si on pouvait s’aimer, s’aimer

Etre ensemble pour pleurer
Avoir le temps de pleurer…

Anne Sylvestre – Un mur pour pleurer (1974)
Lien téléchargement légal…
 


4 commentaires

  1. Est-il pourtant si important de retrouver tout l’acquis de notre richesse culturelle toute en chansons composée,
    très bon week-end à toi.

    Dernière publication sur Chasseur d'Images Spirituelles : La vie est bien triste à ce jour

  2. chamade1000 dit :

    Bonjour Coline
    Elle a une belle voix..
    Par moment, elle me fait penser à Barbara..
    C’est vrai qu’on ne l’entend pas assez!
    Et pourtant, il y a tant de talents qui laissent un certain public indifférent!
    Faut-il chanter en anglais pour être écouté?
    C’est triste !
    Je te souhaite un bon week-end
    Amitiés
    Francine

    Dernière publication sur Mes émotions : A cette enfant que j'étais °°°°°

  3. souvenirs19 dit :

    J’aime beaucoup cette auteur-compositeur-interprète !
    Textes émouvants, musique douce, jolie voix…
    Merci de lui rendre hommage !

    Bonne journée dominicale Coline
    amicalement Anne

    Dernière publication sur Je me SOUVIENS... : FRERES ennemis etc...

  4. RÊVEUR LUNAIRE ATYPIQUE dit :

    je la connais mal, merci pour la découverte

    Dernière publication sur REVEUR LUNAIRE ATYPIQUE : Holidays

Répondre

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...