LES IMPRESSIONNISTES

 

cliquez sur le lien ci-dessous, pour admirer

les oeuvres des  impressionnistes :

 

impressionnistes1.pps

 

Entre 1820 et 1850, la peinture française

connaissait de prestigieuxmouvements artistiques,

avec d’abord la révolution romantique

(Géricault, Delacroix), puis la révolution réaliste

(Courbet, Millet)et naturaliste des peintres de l‘Ecole

de Barbizon (Daubigny,Rousseau, Troyon, Corot).

 

Sous l’influence des paysagistes britanniques Bonington,

Constable, Turner, le paysage allait devenir un genre

à part entièredans la peinture française, dont Corot sera le

représentant le plus illustre.

 

Les futurs impressionnistes vont grandir dans une France dirigée

par le régime autoritaire de Napoléon III, dont la politique

culturelle entièrement axée sur la grandeur de l’Empire leur sera

hostile.

 

  L’avènement du Second Empire (1852-70) devait marquer  une rupture dans l’histoire artistique du XIXème siècle en  

France, entre d’un côté un art officiel, et de l’autre un art

indépendant.


La politique culturelle de l’Empire encense un art  académique affadi (le style « pompier« ) représenté par  

Meissonnier, Cabanel et Bouguereau, comblés d’honneurs

par le régime et à la tête de l’Académie des Beaux-Arts, et

dénigre un art réaliste, souvent miséreux, que vont illustrer

Courbet, Millet, Daubigny, Rousseau..

 

Cette rupture se manifestera sur de multiples plans :

 

politique : la plupart des peintres réalistes ou naturalistes

 

sont républicains et opposants au Coup d’Etat de Napoléon

III.


esthétique : ils détestent les « grandes machines »

historiques ou mythologiques des peintres académiques, et

souhaitent exprimer les beautés simples de la nature, la vie

de leurs contemporains les plus humbles.

 


- sociologique : les nouveaux venus sont issus de milieux

populaires et ne sont plus liés à l’aristocratie au pouvoir 

 

Parmi les principaux représentants du courant impressionniste il

faut citer Monet, Pissarro et Sisley, qu’accompagnent d’autres

artistes dont les personnalités respectives évolueront de façon

nettement distincte : Auguste Renoir, Paul Cézanne, Edgar Degas,

Berthe Morisot, Armand Guillaumin, Édouard Manet, Cassatt,

Caillebotte, etc. ainsi que Frédéric Bazille qui mourut avant la

reconnaissance du public.

 

Alors que Camille Corot prétendait rester étranger au mouvement,

il est souvent considéré comme le premier impressionniste : « Il y a

un seul maître, Corot. Nous ne sommes rien en comparaison,

rien » Claude Monet, 1897. « Il est toujours le plus grand, il a tout

anticipé… » Edgar Degas, 1883.

L’impressionnisme est un point de départ pour Georges Seurat et

Paul Signac, maîtres du pointillisme, pour Paul Gauguin, Henri de

Toulouse-Lautrec, Vincent Van Gogh ainsi que pour de nombreux

« postimpressionnistes », en France (notamment L. Boiseaubert,

qui a peint le « Port du Havre sous le Brouillard » en 1887) et à

l’étranger comme Jean Peské.

 

Le terme d’impressionnisme est aussi employé, par extension, dans

le domaine de la littérature, pour caractériser par exemple les

romans du chantre de Monet, Octave Mirbeau, qui sont marqués

au coin de la subjectivité. Il gagne même la critique musicale

(1887), qualifiant les œuvres de Claude Debussy et, plus

généralement, celles de tous les compositeurs préoccupés par la

perception subjective des couleurs sonores et des rythmes  : Ravel,

Dukas, Satie, Roussel, etc. Les musiciens impressionnistes mirent

à l’honneur la liberté de la forme, de la phrase et du langage

harmonique.

 

L’impressionnisme se singularise par le fait que l’on peut parler de

l’œuvre sans avoir besoin de références extérieures, à la différence

de l’art antique qui est basé sur la mythologie, et de l’art roman sur

l’histoire sainte. Citons en exemple le tableau Olympia de Manet

qui explore un thème traditionnel mais de manière choquante

pour cette période : Vénus est représentée en demi-mondaine de

l’époque et le peintre travaille uniquement la peinture (Couleurs).

Cette vision non réaliste fera sa naissance avec l’art moderne.

 

 

LES IMPRESSIONNISTES dans art 220px-Manet%2C_Edouard_-_Olympia%2C_1863

cliquez pour agrandir l’image

 

magnify-clip dans art

Edouard Manet, Olympia (1863), Musée d’Orsay, Paris

 

cliquez sur le lien ci-dessous, pour admirer les oeuvres des

impressionnistes :

 

impressionnistes1.pps

 

ESSYAVECA ? |
Le Parti de la France en Li... |
DEMOCRATIE MUSULMANE |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | AGIR ENSEMBLE POUR LA COTE ...
| CHANGER L'ALGERIE
| retraite à 60 ans et même a...